Identifier un groupe

 

Il faut informer les jardiniers potentiels pour qu’ils connaissent le concept et évaluer quel serait leur niveau d’intérêt, de support et d’engagement.

Il y a parfois des groupes communautaires qui existent déjà qui seraient intéressés d’ajouter des jardins à leurs projets.  Parmi ceux-ci, on peut retrouver des regroupements jeunesse, des centres communautaires, des écoles, des foyers pour personnes âgées ou des regroupements religieux. 

 

team-386673_1920.jpg
 
lightbulb-2824863_1280.png

Astuces pour attirer des participants :

  • Éduquer les gens pour qu’ils connaissent les bénéfices.  Ceci comprend les bénéfices économiques, sociaux, environnementaux, ainsi que les bénéfices liés à l’éducation et à la santé;
  • Faire du bouche-à-oreille;
  • Encourager des partenariats avec des organismes déjà établis;
  • Faire de la promotion localement.  Créer des affiches, annoncer dans les journaux, dans les médias sociaux, sites web, etc.  Distribuer des renseignements lors d’événements bien achalandés.
 

Former un comité de jardinage

 

Une fois que vous aurez trouvé suffisamment de bénévoles, formez un comité de participants qui vont établir et entretenir le jardin.  C’est bon qu’il y ait des utilisateurs du jardin sur le comité afin de mieux répondre aux besoins.

Ce comité aura la tâche de faire des réunions régulièrement au fil de l’année afin de planifier le jardin, préparer des événements en lien avec le jardin, prévoir les premiers et derniers jours de travail dans le jardin, etc.  Le comité peut aussi avoir des sous-comités qui gèrent divers aspects, tels que les activités éducatives, les activités jeunesse ou la construction. 

 

people-2601034_1920.jpg

Description des postes du comité de jardinage

Voici une liste de postes que l’on retrouve souvent sur des comités de jardinage.  Vous pouvez utiliser les mêmes pour votre propre comité ou en avoir moins et les adapter au besoin.

Le coordonnateur travaille avec tous les parties intéressées afin de voir à la bonne gestion du jardin.  Cette personne coordonne les activités et maintient les communications avec les membres et les partenaires et voit à la mise en oeuvre des plans du jardin.

Le registraire prend les inscriptions, maintien la liste d’attente et assigne les lots.

L’agent aux communications maintient le contact avec les jardiniers, convoque les gens aux réunions, reçoit les commentaires, répond aux questions et apporte les suggestions au comité.

Le coordonnateur des services d’accueil s’occupe de la publicité pour le jardin et accueille les nouveaux membres. 

Le trésorier recueille les frais et gère le compte bancaire du jardin.  Il paie les factures, autorise les dépenses avec l’aide des autres jardiniers et peut aussi gérer les commandites.  Le trésorier travaille avec les jardiniers pour préparer le budget pour la saison et approuver les dépenses.  C’est bon d’avoir au moins 2 signataires pour le compte bancaire. 

Le chef de terrain fait l’horaire pour les journées de travail d’équipe afin d’assurer que les sentiers, les lieux communs, clôtures, bac de compostage, serres et autres éléments sont bien entretenus.  Il pourrait également s’occuper de l’horaire pour l’arrosage des plants.

Le chef en éducation s’occupe d’organiser les activités éducatives pour le jardin, en préparant des ateliers et en jumelant les anciens et nouveaux jardiniers afin d’assurer le mentorat.

Le chef de la sécurité fournit des renseignements aux membres concernant les bonnes habitudes à prendre en travaillant pour éviter des accidents.  Il inspecte le jardin régulièrement pour prévenir les risques.  Il assure qu’une trousse de premiers soins soit sur les lieux et qu’il y ait des bénévoles qualifiés pour donner secours au besoin.  Le chef travaille aussi à réduire les risques de vol ou de vandalisme. 

 

Sous-comités

Il peut aussi y avoir plusieurs comités pour partager les tâches, surtout si le jardin a beaucoup de bénévoles ou s’il s’agit d’un réseau de jardins.

Comité directeur : Établit les buts, les objectifs et les règlements du jardin.

Comité de finances : Prépare le budget pour tous les revenus et dépenses du jardin, y compris les contributions en nature.  Va aussi chercher d’autres sources de financement.  Peut aussi s’occuper de levées de fonds ou encore accorder ceci à un autre comité.

Comité de conception du jardin : Évalue le site, prend en considération les besoin du groupe.  Vérifie tous les éléments qui doivent être vérifiés, comme les assurances, les tests du sol, placements de divers éléments comme des structures.

Comité des communications : Fait le recrutement dans la communauté.  Maintien le contact avec les membres.  Maintien le contact avec les médias et les médias sociaux.

Comité d’éducation : Organise des ateliers d’informations de façon régulière durant toute l’année.  Déniche des conseils sur les divers fruits et légumes.  Maintien la bibliothèque du jardin s’il y en a une.

Comité de sécurité : Vérifie le site régulièrement.  Donne des conseils quant aux changements à apporter au site pour rendre celui-ci plus sécuritaire pour tout le monde.

Comité d’événements : Organise les fêtes des membres du jardin.  Accueille les visites guidées.

Comité d’entretien : S’occupe d’entretenir les sentiers et les autres lieux communs.  S’occupe du bac à compostage s’il y a lieu.  Répare les plates-bandes.  Fait les commandes pour les éléments comme l’engrais, tourbe, etc. 

 

C’est important d’associer les bénévoles à des rôles qui conviennent bien à leurs intérêts, à leurs horaires et à leurs compétences.  Ceci renforcera leur engagement comme bénévole.  Le partage des tâches est très important afin que les membres se sentent bien investis et empêcher l’épuisement.  Il y a des bénévoles qui sont prêts à faire le travail physique mais qui ne se sentent pas à l’aise de faire des tâches administratives, alors que pour d’autres, c’est l’inverse.

 

 

 

Journées d’ouverture et de fermeture

 

Journée d’ouverture

C’est une journée pour permettre aux jardiniers de se connaître au tout début de la saison.  Il y a des jardins communautaires qui exigent que tous les jardiniers soient présents aux journées d’ouverture et de fermeture.  Lors de la journée d’ouverture, on doit voir à compléter ces tâches :

  • Bâtir ou réparer les bacs de compostage, remises, entreposage pour les outils, plates-bandes surélevés et serres
  • Mesurer et marquer les lots individuels et communautaires.  Le registraire doit avoir le plan du site afin d’assigner les lots aux jardiniers
  • Installer le babillard et y afficher le plan du site ainsi qu’autre information
  • Faire un rappel des lignes directrices du jardin
  • Sortir et installer les tuyaux d’arrosage, les outils, les contenants et citernes pluviales
  • Mettre le paillis, planter et désherber les lieux communs
  • Nettoyer le sentier et les espaces autour des remises, bacs de compostage et autres infrastructures
  • Ramasser les déchets
  • Réparer les tuyaux d’arrosage s’il y a des fuites
  • Matériaux requis :
    • Matériaux de construction (bois, clous, plastique) pour infrastructure
    • Piquets
    • Marteaux
    • Ficelle pour marquer le contour des lots
    • Marqueur pour inscrire les noms des jardiniers sur les piquets
    • Ruban à mesurer
    • Calculatrice
    • Babillard
    • Équipement (pelles, râteaux, gants, motoculteur s’il y a lieu de labourer)

 

Journée de fermeture

C’est une journée pour faire le ménage de l’espace et préparer pour l’hiver.

Lors de la journée de fermeture, on doit compléter ces tâches :

  • le système d’arrosage et ranger les tuyaux à l’abri
  • Nettoyer les sentiers et passer la tondeuse une dernière fois
  • S’il y a lieu de labourer les jardins, enlever tout élément qui se trouve dans cet espace
  • Ranger le babillard
  • Nettoyer les outils et les équipements et ensuite les ranger
  • Si ces éléments doivent être entreposés ailleurs pour les protéger pendant l’hiver, les transporter à ce lieu et assurer que le lieu soit bien verrouillé
  • Mettre les résidus de jardin dans le bac de compostage ou envoyer au dépotoir
  • Se débarrasser des déchets
  • Mettre du paillis, de l’engrais et autres amendements du sol pour préparer la terre.  À l’Île-du-Prince-Édouard, plusieurs jardiniers vont y mettre aussi des algues marines 
  • Demander aux jardiniers et membres pour leurs idées pour la prochaine saison

Lors de ces deux journées, il est préférable de terminer avec une célébration en groupe, comme un souper communautaire ou une fête. 

 
lightbulb-2824863_1280.png

Astuce :

Il est important que les comités célèbrent leurs succès et remercient leurs bénévoles.  Les célébrations lors de la récolte et des fêtes dans le jardin peuvent être des outils bien efficaces.

 
0001-2.jpg

 

Feuille d’inscription pour les jardins scolaires et communautaires

 Registration for the school and community

0001.jpg
0001.jpg
0002.jpg